Les Chevaliers de Spica

vous souhaitent la bienvenue!


Les Chevaliers de Spica vous souhaitent la bienvenue.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

HOF - Roi Kreol vs Morpheeus - Le Mariage du Roi Kreol - Partie I

Partagez
avatar
Arya
Surintendant

Messages : 1891
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 22
Localisation : Auriga (P2A-575)

HOF - Roi Kreol vs Morpheeus - Le Mariage du Roi Kreol - Partie I

Message par Arya le Dim 10 Sep - 18:01

LE MARIAGE DU ROI KREOL – PARTIE I


Le Roi Kreol était assis sur son fauteuil de velours, dans son cabinet de travail, au Palais Royal de Toulouse. Il était en train de signer plusieurs documents officiels que lui avait apportés son principal conseiller, l’ex-Empereur de Toulouse. Tous, concernés les affaires du Royaume ainsi que celles des Chevaliers de Spica. Un travail aussi fastidieux qu’ennuyeux. Désirant en terminer rapidement avec tout ça, il décida d’apposer son nom sur chaque document sans prendre le soin dans lire leur contenu, faisant ainsi preuve d’une grande confiance envers l’ex-Empereur de Toulouse. Quand il eut terminé, il tendit le tout à son conseiller, assis en face de lui, et demanda lassé :
- Est-ce tout, ex-Empereur ?
Ce dernier récupéra les documents et les rangea dans une serviette en cuir. Puis il releva les yeux, observa le Roi Kreol et répondit avec hésitation :
- Eh bien non, sire, il nous reste un petit problème à réglé qui n’en est pas moins important…
Le Roi Kreol fronça les sourcils, peu habitué à voir son conseiller aussi gêné.
- Eh bien ? s’exclama-t-il. Parlez ! Qui a-t-il de si important à réglé ?
- Votre mariage, sir, finit par répondre l’ex-Empereur.

Le Roi Kreol fronça à nouveau les sourcils, tant il était surprit. Il n’avait aucune idée de ce dont voulait lui parler son conseiller.
- Quel mariage ? s’exclama-t-il alors déconcerté.
- C’est justement ça le problème, sir, expliqua l’ex-Empereur. Vous n’avez ni femme ni enfant… Et vous n’êtes plus tout jeune…

Plus tout jeune ? Le Roi Kreol fusilla son conseiller du regard. Comment osait-il lui parler de la sorte, à lui, son souverain ? Qu’il continue ainsi et il se retrouverait bientôt avec un gros œil au beurre noir sur le visage. Il verrait bien si le Roi Kreol n’était plus tout jeune. L’ex-Empereur comprit qu’il s’était mal exprimer mais cela ne le détourna pas de l’idée qu’il avait en tête.
- Ce que je veux dire, sir, se justifia-t-il, c’est que plus le temps passe, plus vous vous rapprochez de la mort. Qu’elle soit naturelle ou non. Or vous n’avez aucun héritier à qui léguer votre Royaume le jour où cela se produira.
Là-dessus, l’ex-Empereur n’avait pas tort. Mais que pouvait-on y faire ?
- Qu’arrivera-t-il à Toulouse si jamais elle se retrouvait sans Roi ? poursuivit l’ex-Empereur.
- Eh bien j’imagine que vous vous précipiteriez pour récupérer votre trône, déclara le Roi Kreol amusé.

L’ex-Empereur sourit. Cette idée lui avait déjà traversé la tête plus d’une fois mais il en était venu à la conclusion qu’elle n’était pas la meilleure solution pour le bien de Toulouse et de ses habitants. Or, ces derniers lui importaient plus que ses propres intérêts.
- Pour être honnête, confia l’ex-Empereur, j’ai bien réfléchi et j’ai réalisé que Toulouse ne s’est jamais mieux portée que depuis que vous y régniez et que vous la défendez par les armes pendant que moi je gouverne dans l’ombre.
- Oui c’est vrai, admit le Roi Kreol, nous formons un bon duo, tous les deux.

L’ex-Empereur approuva la déclaration de son Roi en hochant la tête de bas en haut. Puis il prit à nouveau la parole et déclara solennellement :
- Et c’est pour le bien de Toulouse que je vous dis qu’il faut que vous vous trouviez une épouse afin qu’elle vous donne un héritier.
- D’accord, répondit le Roi Kreol, je vais faire ça, pour le bien de Toulouse. Et puis, avoir une femme dans mon lit, ne sera pas non plus la pire chose qu’il me soit arrivé dans la vie.

L’ex-Empereur afficha un sourire satisfait sur ses lèvres. Il ne restait plus désormais qu’à trouver l’heureuse élue.
- Il vous faudrait une femme de noble naissance et suffisamment jeune pour vous donner cet héritier, déclara-t-il. Avez-vous quelqu’un en tête ?
- Oui, déclara le Roi Kreol. La fille du Comte de Barbusse. Je l’ai sauvé d’une bande d’Orques, il y a quelques années, avant que je ne devienne Roi. Elle était belle, jeune et riche. Je pense qu’elle fera parfaitement l’affaire !
- Bien, se réjouit l’ex-Empereur.

Il se leva aussitôt de son fauteuil et ajouta :
- Je vais envoyer un pigeon au Comte de Barbusse pour l’informer de la situation. Quant à vous, sire, je ne peux que vous conseiller de profiter des derniers jours d’homme célibataire qu’il vous reste à vivre…
L’ex-Empereur s’inclina ensuite devant le Roi Kreol puis quitta le cabinet royal, emportant avec lui sa serviette en cuir, afin d’écrire un courrier au Comte de Barbusse.


Quelques jours plus tard …


Le Roi Kreol et l’ensemble de sa cour, attendaient devant les portes du Palais Royal de Toulouse, l’arrivée du cortège Barbussien qui venait d’entrer dans la ville. A l’intérieur de celui-ci se trouvaient le Comte Mace de Barbusse et sa fille, Lady Helena, promise en mariage au Roi de Toulouse, conformément à la volonté de ce dernier. Père et fille chevauchaient en tête de cortège, côte à côte. Ils atteignirent bien rapidement la Palais Royal de Toulouse et s’arrêtèrent devant la foule de personnes qui les attendaient. Le Roi Kreol s’avança aussitôt vers eux et les salua.
- Je vous salue, Comte de Barbusse et Lady Helena. Soyez les bienvenus à Toulouse !
- Roi Kreol, salua à son tour le Comte de Barbusse, je vous remercie pour votre accueil.

Mais l’attention du Roi de Toulouse s’était déjà portée sur quelqu’un d’autre. Il regarda Lady Helena et lui sourit.
- Vous êtes encore plus magnifique que dans mes souvenirs, Lady Helena, déclara-t-il à l’attention de cette dernière.
La jeune femme sourit à son tour puis répondit, visiblement charmée :
- Et vous encore plus grand et fort, Roi Kreol.
Les deux tourtereaux se sourirent longuement et avec beaucoup de tendresse. Ce fut le Comte de Barbusse qui les ramena violement à la réalité.
- Trêve de balivernes, dit-il, vous aurez tout le temps de vous aimer et vous susurrer des mots doux après votre mariage.
Le Roi Kreol tourna alors la tête vers le Comte de Barbusse et lui lança un regard interrogateur.
- Nous avons d’abord à parler affaire, déclara ce dernier.
Le vieil homme descendit de son cheval et rejoignit le Roi Kreol. Puis, tous deux, se mirent à marcher, côte à côte, vers les jardins du Palais Royal afin de s’entretenir en privé.
- Je dois avouer que j’ai été très surpris que vous demandiez la main de ma fille en mariage, confia le Comte de Barbusse. Mais je n’en suis pas moins heureux. Je ne pouvais espérer meilleur parti pour elle.
- Mes conseillers me disent que j’ai besoin d’un héritier pour le trône de Toulouse, se justifia le Roi Kreol, or pour ça il me faut une femme. Je pense que votre fille est la personne idéale pour devenir ma Reine et me donner cet héritier. Elle est jeune, belle et de bonne famille.
- Je le pense aussi, déclara le Comte de Barbusse, mais rien n’est gratuit dans la vie, malheureusement.

Les deux hommes s’arrêtèrent et se firent face.
- Je ne consentirai à ce mariage qu’à deux conditions ! informa le Comte de Barbusse. D’abord, je veux que vous rendiez ma fille heureuse et que vous lui offriez une belle vie.
- C’est tout naturel, répondit le Roi Kreol. Je vous en fais le serment.

Le Comte de Barbusse baissa la tête en guise de remerciement. Ce premier point réglé, il se mit à aborder sa deuxième condition pour consentir à ce mariage.
- L’autre point que j’aimerais aborder, dit-il, est d’ordre militaire.
- Je vous écoute, déclara le Roi Kreol.
- Il se trouve que j’ai quelques ennuis avec mes voisins, expliqua le Comte de Barbusse. Une famille de guerriers qui menace un peu trop mon Comté. Je crains qu’ils ne s’en prennent à moi et à mes biens. Mais si vous pouviez vous occuper d’eux, non seulement je vous en serai éternellement reconnaissant, mais en plus, cela ne ferait que renforcer les liens qui nous unissent.

Le Roi Kreol hocha la tête à plusieurs reprises. Il était sur la même longueur d’onde que son interlocuteur.
- Puisque nous ferons bientôt partis de la même famille, déclara le Roi Kreol, je serai ravi de vous venir en aide, beau papa…
Les deux hommes se sourirent alors. Voilà qui était réglé. D’ici peu, le Roi Kreol pourrait s’unir avec Lady Helena et engendrer l’héritier dont Toulouse avait tant besoin. Mais avant cela, il fallait sécuriser le Comté de Barbusse afin de rassurer le futur beau papa au sujet de ses voisins.


Trois jours plus tard…


Le Roi Kreol et un petit groupe de guerriers Toulousains approchèrent de l’Île du Dragon, au large des terres du Comté de Barbusse, avec une petite embarcation en bois. C’est là que se trouvait le Château de la famille Morpheeus, les voisins un peu trop belliqueux du Comte de Barbusse. Après avoir posé pied à terre, le Roi Kreol et ses guerriers allèrent à la rencontre des frères Morpheeus et de leurs hommes qui les attendaient, devant leur Château. Le moins que l’on puisse dire et que cette rencontre fut particulièrement glaciale.
- Qui êtes-vous et que venez-vous faire sur l’Île du Dragon ? s’exclama aussitôt l’un des deux frères Morpheeus à l’attention du Roi Kreol.
- Je suis le Roi Kreol de Toulouse, se présenta ce dernier, et je suis venue vous rencontrer au nom du Comte de Barbusse.

Les frères Morpheeus se mirent à rire avec un air hautain.
- Que nous veut-il ce vieux fou ? s’exclama le plus jeune des deux frères. Et pourquoi envoie-t-il un autre traiter à sa place ?
- Parce que c’est un lâche ! décréta son aîné toujours aussi moqueur.

Ils rirent de plus bel. Le Roi Kreol garda son calme et répondit en toute franchise :
- Il s’avère qu’il m’a promis la main de sa fille si je le débarrassais de vous et de votre famille belliqueuse.
Les deux frères cessèrent de rire, prenant au sérieux la menace du Roi Kreol. Il semblait beaucoup plus adepte des armes que ne l’était le vieux Comte de Barbusse. Mais leur nature profonde reprit très vide le dessus.
- Ah je vous comprends, s’exclama le plus jeune des deux frères, Lady Helena est plutôt jolie et riche… Bien trop en fait pour finir avec un vieux comme vous...
Le Roi Kreol serra les poings tout en tentant de contenir sa colère. Qui étaient ces deux trous du cul pour oser le traiter de vieux ? En tout cas, eux, ne feraient pas de vieux os, ça c’était certain.
- Mon frère a raison, ajouta l’aîné, une fois qu’on vous aura réglé votre compte, on ira voir le vieux Comte pour lui prendre sa fille… Elle sera certainement plus comblée avec nous qu’avec vous, vieillard !
Les deux frères s’emparèrent alors de leurs épées et menacèrent le Roi Kreol. Ce dernier fit de même, puis ce fut au tour de leurs guerriers respectifs. Tous se toisèrent un long moment jusqu’à ce que les premiers coups soient donnés. Le combat venait de débuter…


(Inclure le RC ici)





Les frères Morpheeus étaient forts, mais pas suffisamment pour vaincre le Roi Kreol, ni même lui résister. Le premier à tomber fut le plus jeune, embroché à la tête comme un vulgaire morceau de viande. Quant à son aîné, il parvint à égratigner le Roi Kreol au bras mais finit décapiter après une puissante attaque du « vieux » Roi. Malgré quelques pertes dans les rangs des Toulousains, ces derniers remportèrent la bataille et décimèrent les hommes des frères Morpheeus. Après leur victoire, ils se livrèrent à un pillage du château avant de repartir pour Toulouse, leurs poches biens remplis. Désormais, les Morpheeus ne menaceraient plus jamais le Comté de Barbusse. Quant au Roi Kreol, il allait enfin pouvoir épouser Lady Helena et concevoir l’héritier qui lui succéderait un jour sur le trône de Toulouse. Voilà de quoi satisfaire l’ex-Empereur et tous ses sujets…

A suivre…
avatar
Pharaon
Surintendant

Messages : 701
Date d'inscription : 24/12/2016
Age : 39
Localisation : Juste derrière toi fait attention

Re: HOF - Roi Kreol vs Morpheeus - Le Mariage du Roi Kreol - Partie I

Message par Pharaon le Dim 10 Sep - 21:25

Merci Arya mais dit moi tu va chercher c est histoires ou lol super RP Arya Very Happy .


_________________

20 HOF sur Spica



Roi kreol

"Que trépasse si je faiblis !!!"
avatar
Arya
Surintendant

Messages : 1891
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 22
Localisation : Auriga (P2A-575)

Re: HOF - Roi Kreol vs Morpheeus - Le Mariage du Roi Kreol - Partie I

Message par Arya le Dim 10 Sep - 21:56

De rien Roi Smile

Je cherche ces histoires dans mon cerveau Wink
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 10:49